Un nouveau mode de calcul pour le livret A

Dans le but de limiter la hausse du taux d’intérêt du livret A, en cas de reprise brutale de l’inflation, le gouvernement a décidé d’en modifier le mode de calcul. Avec cette nouvelle réforme, il y aura deux fois par an une révision du taux du livret. Ainsi, cette formule garantit aux épargnants une rétribution supérieure d’au moins 0,25 %, pendant le temps que dure l’inflation.

Toutefois, en suivant cette logique, le taux n’est pas forcément avantageux, puisqu’il est présentement à 0,75 % donc supérieur de trois fois.  Michel Sapin, ministre de l’Économie et des Finances expliquait à cet effet : « Le 0,25 % en plus de l’inflation n’est pas supprimée, mais il y aura une possibilité de le suspendre en cas d’inflation forte et de taux de marché bas ».

À quand la mise en application de cette réforme ?

Pour justifier le bien-fondé de ce changement, le gouvernement avance comme argument qu’il serait désavantageux de pénaliser les acteurs du logement social, qui se servent des recettes du livret A afin d’ériger des HLM. Dans un contexte d’inflation, la rémunération pourrait alors être inférieure avec l’application du nouveau système.

Toutefois, quelles que soient la situation des taux et l’inflation dans les mois à venir, la formule actuelle de 0,75 %, ne baissera pas, et sera maintenu au 1er février 2017. La réforme ne sera applicable qu’en août 2017, car il serait inopportun de revoir à la baisse le mode de calcul du placement le plus répandu chez les Français, alors que les élections présidentielles ne sont que dans quelques mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *