L’assurance vie : placement préféré des Français

Pour un Français, il n’y a rien de mieux que l’assurance vie pour placer son argent. Il faut savoir que ses avantages sont nombreux entre les intérêts, le fait que l’argent est toujours disponible, les abattements fiscaux, l’assurance vie en euro ou encore la possibilité de la donner en succession.

Le paradoxe de l’assurance vie

L’assurance vie est encore à l’heure actuelle le placement préféré des Français. En début d’année 2016, comparé à l’année dernière, les Français ont placé 1, 6 milliards de plus à la même époque. Mais même malgré cela, c’est une assurance qui peine à trouver son souffle à cause de la crise financière actuelle. Le taux d’intérêt varie actuellement entre 2 et 2,5 %. Ce qui est tout de même plus intéressant que le livret A qui est descendu en dessous de 1 %.

On est donc en droit de se mander d’où peut bien venir ce 1,7 milliard de plus alors que de plus en plus de gens délaissent l’assurance vie pour de meilleurs placements. Selon les analystes, il est fort probable que justement à cause de la crise, les Français sont juste devenus plus économes. Et comme l’assurance vie fait partie de ce que l’on appelle les investissements sans risque qui restent rentables même à faible taux, autant investir dedans.

Les alternatives à surveiller

En parallèle, d’autres types de placement émergent. Toujours à cause de la crise financière, certains préfèrent placer leurs argents dans quelque chose de plus physique et d’autres investissements plus rentables. Il y a tout d’abord l’immobilier. Plus que les placements en bourses ou la capitalisation des fonds dans une institution financière, ils permettent de voir l’objet de son placement. La demande ainsi que les différents dispositifs immobiliers font de l’immobilier un très bon placement. Il y a également le crowdfunding. Cela consiste à investir dans des start-ups par exemple. Cela peut rapporter des intérêts pouvant atteindre 10 % si le projet est viable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *