Comment acheter un logement déjà occupé ?

S’il est plus courant d’investir dans l’immobilier vide ou neuf, la tendance à acquérir un logement occupé se développe également. Quelles que soient les intentions de l’acheteur, il est utile de se pencher sur cette procédure subtile qui présente quelques avantages. Alors, si cette idée vous intéresse, voici un article qui vous apportera quelques informations utiles.

A quoi s’attendre en tant qu’acheteur investisseur ?

En achetant un logement habité, vous avez la garantie de percevoir vos loyers, le locataire existant déjà. Puis, vous bénéficiez d’une décote moyenne de 10 à 15 % sur le prix du bien, puisqu’il n’est pas vide. Ce taux est impacté par l’état du bien, le bail restant, le loyer, l’âge du locataire et le droit appliqué audit bail. Ainsi, à supposer que le bail restant soit considérable et le loyer, en deçà de la moyenne du marché, la décote sera élevée.
De même, conformément à la loi Alur (Accès au logement et à un urbanisme rénové), vous ne pouvez pas expulser un locataire ayant plus de 65 ans et des revenus modestes, à moins d’être dans les mêmes conditions que lui. Cela dit, si le logement était loué sur la base de la loi de 1948, votre décote pourrait avoisiner 50 %, car les conditions locatives d’alors sont dépassées de nos jours.

Quelles sont les autres possibilités ?

A défaut de continuer la location du logement, vous pouvez le reprendre, en vue de le revendre ou l’habiter. Ainsi, en cas de revente, soit vous vendez au locataire, soit vous l’informez en priorité de votre intention, 6 mois avant la fin du contrat, en vertu du droit de préemption dont il jouit.
Toutefois, quelle que soit l’option choisie, la loi Alur vous oblige à attendre le terme du bail (3 ou 6 ans) avant de délivrer un congé au locataire. Mais, si la reprise survient moins de 2 ans après l’achat, vous attendrez plutôt 2 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *